Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2006 6 29 /04 /avril /2006 07:06

Dans le dernier article, consacré à la route de glace pour Tuk, j’ai tenté de transmettre un aperçu de cette contrée fantastique, ignorée de la plupart des canadiens. Cette expérience n’aurait cependant pas été possible, en bonne partie, sans avoir séjourné au B+B Arctic Chalet, animé par Judi et son époux Olav. Situé un peu à l’écart d’Inuvik, ce havre de tranquillité borde un magnifique lac. Il donne également accès à cette nature sauvage et mystérieuse du Grand Nord, avec ses forêts boréales caractéristiques et ses grandes étendues où le regard se perd à l’infini. L’hébergement est organisé dans de petits chalets indépendants avec tout le confort et la possibilité de préparer ses repas. Les deux principales activités proposées sont le canoë, kayac en été et le chien de traineau en hiver. Pour celles et ceux qui souhaitent en savoir plus sur cet endroit vous pouvez vous rendre sur le site mentionné dans les liens. Le jour de mon arrivée je suis allé faire une petite randonnée dan les environs, accompagné d’un jeune chien polaire de quatre mois, nommé Baffin. J’ai pu ainsi découvrir les nombreux et magnifiques sentiers offerts aux hôtes de passages, en été comme en hiver.

Le lendemain de notre périple à Tuk, Judi s’est arrangée pour que Ian et moi puissions avoir accès au centre d’informations, qui n’ouvre qu’en juin pour la saison touristique. Nous avons pu ainsi nous documenter sur cette région et admirer quelques superbes photos, objets artisanaux et animaux de la région. Lors de cette visite, il nous a encore été délivré un certificat attestant de notre passage du cercle arctique et ainsi notre appartenance à « the exclusive Arctic Circle Chapter, order of Arctic Adventurers » C’est très touristique mais ça fait toujours plaisir ! Après cette visite je me suis encore rendu à la bibliothèque municipale pour consulter mes messages électroniques sur internet et lire le journal local et autres documents intéressants, notamment sur les « hearings » (sorte de grandes consultations publiques) relatifs au projet d’implantation d’un pipe line dans la vallée du Mackenzie. C’était aussi l’occasion pour moi d’observer les lieux et les gens qui les fréquentent, jeunes et vieux, complétant ainsi mon approche de la communauté locale, toujours un peu fasciné par ces visages à l’épreuve des rigueurs du pays. Je prolonge encore ces instants en allant visiter certains endroits pour admirer avec étonnement et émerveillement l’artisanat local.

Avant de quitter cette contrée, Judi me propose de louer une voiture pour aller découvrir une partie de la Dempster Highway, cette route qui rejoint Dawson City à quelques 800 km dans un paysage grandiose et solitaire. Je vais cependant donner la préférence au chien de traineau, histoire de voir si je n’ai pas trop oublié mes précédentes leçons et tester le motoneige. En préparant les chiens je fais la connaissance de Tihaki, un japonais qui donne la main au B+B et dont l’histoire vaut la peine d’être contée brièvement. Ce jeune homme est en effet arrivé l’été dernier à Inuvik en descendant en canoë le Mackenzie. Après bien des jours de navigation, sans voir âme qui vive, il a rencontré sur la berge une charmante jeune biologiste québécoise. Ils se sont mariés à Inuvik, lors d’une cérémonie à l’extérieur, par moins 30 degrés, avec toute la famille venue du Japon et du Québec et ils vivent maintenant dans cette ville qui les a adoptés.

La randonnée en traineau, avec de superbes chiens polaires, nous a encore permis de découvrir ces paysages à l’allure des bêtes et je vous laisse découvrir les photos de l’album No 27. Quant à l’expérience en motoneige, j’ai adoré ! Je suis en effet parti en compagnie de Judi et avons parcouru, sur nos véhicules, des kilomètres dans cette nature, empruntant des sentiers forestiers, des rivières et lacs gelés. Grisé par la vitesse et les reliefs, qu’il faut aborder en conservant un bon équilibre, j’ai pris mon pied !

C’est donc avec regrets que j’ai quitté cette région, sans avoir vu le temps passer. A l’aéroport je rencontre encore Isabelle et Eric qui prennent le même avion pour Whitehorse. A l’arrivée je suis accueilli par mon ami Michel de Faro, tout juste arrivé de Calgary. Nous passons une très sympathique soirée ensemble, en partageant un bon repas et finissons au bar de l’hôtel pour tenter de terminer tout ce que nous avons à nous raconter sur nos expériences respectives depuis l’été dernier. Le lendemain, après m’avoir accompagné à l’aéroport, il rejoindra Faro pour ouvrir la Blue House de B+B de Nature Friends et commencer une nouvelle saison.

Arrivé à Vancouver je croise Geneviève qui s’envole pour San Francisco et nous nous rejoindrons à Montréal le 1er mai. Ensuite nous envisageons de louer une voiture pour aller découvrir le Québec et la Gaspésie. Alors à bientôt pour la suite de notre périple

.

Partager cet article

Repost0

commentaires