Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2006 4 08 /06 /juin /2006 03:32
Le 31 mai nous quittons avec un peu de regret le village de Percé et son île mystérieuse. Sur la route, dans la petite localité de Bonaventure, nous visitons le musée Acadien du Québec, qui nous apprendra un peu l’histoire de ces pionniers, venus du Poitou et de la Charente pour s’installer en Gaspésie. Sous la domination Britannique (1760), ne voulant pas se soumettre à la Couronne, ils ont alors été véritablement déportés aux quatre coins de l’Amérique, dont la Louisiane, où la colonie est encore la plus importante. L’accent est caractéristique et certains mots viennent du vieux français et patois. Les Acadiens s’identifient aujourd’hui sous la bannière bleue, blanc et rouge, avec une étoile dans la partie bleue qui représente la Vierge Marie. Aux dernières nouvelles les Acadiens envisagent même de créer une association spécifiquement acadienne pour le tourisme.

En fin d’après midi nous ferons étape à Carlton Saint Omer, dans la Baie des Chaleurs, comme l’a si bien nommée Jacques Cartier, qui y débarqua en juillet de l’année 1534, avant d’aller planter sa croix à Gaspé. Le lendemain nous visitons le Parc National de Miguasha qui préserve une falaise fossilifère, dont la réputation a fait le tour de la planète après sa découverte au XIXème siècle. Depuis 1999 ce parc fait partie du patrimoine mondial de l’Unesco, qui l’a reconnu comme site naturel exceptionnel. La vedette du site est l’eusthénoptéron foordi, poisson vertébré, datant de 378 millions d’années. De nombreuses recherches sont toujours effectuées sur place pour trouver de nouveaux fossiles et continuer ainsi à percer les mystères de notre histoire. Après une balade sur la plage, les yeux rivés sur tous les cailloux, nous rejoignons le Saint Laurent en prenant la route de la Vallée, terminant ainsi notre boucle en Gaspésie par Sainte Flavie.

C’est en effet dans cette petite localité que nous allons retrouver les  immergés du Saint Laurent, ces statues de béton et bois qui, selon les marées, semblent sortir de ce fleuve qui se prend pour la mer, pour confier quelque secret au passant attentif (voir album photos No 35). C’est l’œuvre d’un artiste local, Marcel Gagnon, que j’ai découvert par la lecture d’un livre qui m’avait été recommandé peu avant notre départ en juillet dernier. Consacré à la créativité, cet ouvrage raconte en plus ce qui allait devenir le Centre d’Art Marcel Gagnon, animé également par son fils Guillaume, une assez jolie réussite familiale ( voir leur site mentionné dans les liens). Nous resterons deux jours à cet endroit pour nous laisser bercer par l’ambiance sereine du moment présent et pour une petite randonnée dans le Parc National du Bic, où nous subirons les premiers assauts des moustiques de la saison ainsi que des petites mouches mordantes. Ensuite nous quittons Sainte Flavie pour une dernière visite de la cidrerie de Saint Nicolas, guidé par sa truculente et sympathique propriétaire, qui nous fera déguster d’excellents cidres, comme le brut et celui de glace, ainsi que sa gelée, qui accompagneront un délicieux choix de fromages, le soir de notre dernière étape à Gentilly, dans un charmant décor campagnard.

Puis nous rejoignons Montréal, ville que nous continuons à découvrir en partageant également quelques bons moments avec nos amis Stéphane, Marie et Marguerite. Pour ces prochains jours, Geneviève va encore profiter de cette cité en participant notamment aux Francofolies. Quant à moi, je vais retrouver Vancouver, dès le 9 juin, pour revoir certains amis, participer à une conférence sur l’urbanisme et jouir encore de la belle saison, tout en pensant déjà au retour, avec dans ma tête ce magnifique passage de Gilles Vigneault : « Je me mettrai un jour à travailler vraiment et mon premier souci sera de surveiller la forme des nuages. »

Le blog n’est donc pas encore tout à fait terminé, cependant il va bientôt être temps de conclure !

Partager cet article

Repost0

commentaires