Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 12:36

 

Nous sommes submergés et souvent désorientés par les trop nombreuses mauvaises nouvelles et avons l’impression qu’elles sont omniprésentes, uniques et qu’en dehors d’elles, les bonnes ne peuvent survivre, pour autant qu’elles puissent naitre. Rien de plus normal, comme l’a énoncé avec beaucoup de lucidité un sage indien : « Un arbre qui tombe fait plus de bruit que la forêt qui pousse ! » Aujourd’hui je vous propose donc un modeste échantillon de dernières bonnes nouvelles.

 

Le projet de la PASSERELLE BELLE-ÉTOILE, au quel je participe à Champéry, est né de l’idée de deux personnes attentives à l’entretien régulier des sentiers de montagne, que bon nombre d’entre nous fréquentons régulièrement ou occasionnellement avec plaisir. En cliquant sur le lien www.champery.ch/belle-etoile vous en trouverez le descriptif complet, ainsi qu’une vidéo qui vous transportera directement sur les lieux. Une fois n’est pas coutume, pour réaliser cet ouvrage, nous faisons appel à la générosité et le soutien de toutes celles et ceux que la montagne attire pour s’y détendre et se ressourcer. Merci d'avance.

 

UN PAS VERS L’ARCTIQUE, ÉCHOS ET VISAGES DU NORD, le film documentaire, réalisé par la cinéaste québécoise Anne-Marie TOUGAS et coproduit par AYUK Productions Sàrl, poursuit son chemin. Nous avons signé récemment avec la TSR un contrat de diffusion pour TV5MONDE. C’est ainsi qu’il sera projeté un peu partout. Pour la France, la Belgique et la Suisse, il faudra cependant demeurer éveillé car il a été programmé le mardi 10/11/15 à minuit ! Pour les autres contrées en voici la programmation, au cas où vous voyageriez durant cette période ou voudriez transmettre l’information à des amis sur place : TV5Pacifique: 22/11/15 à 15:55; TV5Asie: 23/11/15 à 14:50; TV5 Amérique latine: 24/11/15 à 01:20; TV5 Brésil: 24/11/15 à 01:20; TV5 Orient: 24/11/15 à 00:50; TV5 Europe: 26/11/15 à 19:30; TV5 Afrique: 27/11/15 à 00:50; TV5 Etats Unis: 28/11/15 à 05:50; TV5 Europe: 02/12/15 à 14h50.

 

LE GRAND NORD SERA EN VISITE A CHAMPÉRY du 29 janvier au 14 février 2016. Durant cette période l’Espace Raiffeisen accueillera une exposition de sculptures inuit, proposée par la galerie nomade NUNAMIT, animée par Claire FAVRE   www.nunamit.ch avec des visites commentées le week-end. A cette occasion des dessins d’enfants, inspirés de contes inuit, seront exposés et feront échos aux sculptures.

Le jeudi 11 février à 20:00 j’aurai le plaisir de présenter deux courts métrages d’animation et le film culte NANOUK L’ESQUIMAU de Robert Flaherty (1922) au Centre Culturel et Paroissial de Champéry. Pour de plus amples informations : http://www.champery.ch/evenements/les-rendez-vous.html

Comme nous serons en pleine période de ski, pourquoi ne pas profiter de cette occasion pour venir nous rendre visite ? Nous vous accueillerons avec grand plaisir.

 

A bientôt…

 

 

 

Partager cet article

Repost0
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 12:42

Juste avant de m’envoler pour Montréal, je ne résiste pas à vous faire part d’une réflexion au sujet d’un débat que j’ai écouté récemment à la radio, concernant l'extension du Musée d’Art et d’Histoire. Celui-ci opposait l’ancien directeur de l’Ecole Cantonale d’Art de Lausanne et le président de la section genevoise de Patrimoine suisse. Le premier était favorable à une architecture dynamique, audacieuse, chaleureuse, accueillante et contemporaine. Le second optait pour une solution qui puisse se conjuguer au passé et présent permanent. Cette dernière position n’est-elle pas finalement une forme d’ethnocentrisme qui, comme le définit le spécialiste, est une tendance à répudier toutes les manifestations culturelles et les comportements éloignés de ceux auxquels nous nous identifions, en rejetant notamment tout ce qui nous fait perdre nos repères. Pour l’antiquité grecque, tout ce qui n’était pas grec était barbare. Aujourd’hui, force est de constater, qu’à Genève en particulier, nous cultivons une telle attitude avec une belle ferveur. Dans la période climatérique que nous vivons sur la planète, n’est-ce pas aussi un réflexe de peur, de manque de confiance en soi et d’une terrible frustration, éléments qui participent également aux succès remportés par les mouvements populistes ?

 

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 17:35
maquette pav.png

Le projet PAV (Praille-Acacias-Vernets) semble faire l’unanimité de la plupart de nos édiles, politiciens, médias, urbanistes, architectes et promoteurs. « Il faut impérativement aller de l’avant pour construire le futur urbain de notre canton et des logements, dont Genève a cruellement besoin. C’est une évidence et prétendre le contraire n’est tout simplement, raisonnablement et politiquement pas correct ! » Seulement voilà, nous ne savons toujours pas si le citoyen référendaire va suivre, parce qu’une fois de plus nous omettons de lui permettre de s’exprimer à ce stade de la réflexion, lui infligeant simplement une information qui tient finalement plus d’un certain mépris que de l’esprit d’une véritable enquête publique, prévue par les dispositions légales en matière d’aménagement. Et cela il semble que nous ne l’ayons toujours pas assimilé, malgré les nombreux blocages enregistrés ces dernières années. L’utilisateur est-il donc incapable de donner son point de vue et doit-il simplement se contenter de l’information qu’on veut bien lui distiller, se réservant de recourir au référendum ?

En Amérique du Nord il existe un outil qui fait de plus en plus partie du processus de planification urbaine. Ce sont les charrettes de conception. Elles amènent des personnes possédant des compétences diverses, comme les professionnels, représentants de l’Etat et des collectivités, habitants, étudiants et autres leader locaux, à créer ensemble des concepts innovateurs, qui traduisent bien les objectifs multiples et les intérêts communs. Ces charrettes offrent ainsi une tribune à des groupes divers pour explorer, comprendre, générer des idées ainsi que des solutions et évaluer les options préconisées et celles possibles. Il s’agit avant tout d’une approche systémique et intégrée pour traiter de questions complexes, comme l’occupation des sols, les transports, les espaces publics et privés, la densité, la destination des bâtiments, la mobilité, la forme urbaine, l’utilisation des ressources (matériaux, énergies, eau, finances) la production et traitement des déchets, ainsi que la valeur esthétique et marchande des futurs aménagements et constructions.

Généralement une charrette de conception dure de trois à quatre jours et exige un important travail de préparation et de logistique. La société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL www.schl.ca ) comme le National Charrette Institute à Portland USA (www.charetteinstitute.org) ont élaboré des guides, destinés aux personnes intéressées à organiser ou à lancer une charrette de conception. Vous retrouverez les sites susmentionnés dans les liens, figurant à gauche, ainsi que les références de l’entretien que j’ai eu en date du 19 septembre dernier, dans le cadre des vendredis de l’immobilier sur la chaîne de télévision de Léman Bleu, interrogé par Thierry Oppikofer (www.toutimmo.ch/ti/Videos.aspx) en choisissant l’émission du 19.09.2008 sur les charrettes).

Pour réaliser une charrette, un rapport préliminaire est établi pour présenter le projet envisagé, les lieux, les objectifs visés, les participants, le mode de sélection des équipes, le texte de l’énoncé de conception etc.… Ensuite, postérieurement au travail de réflexion et de remue méninges, un rapport final est présenté pour énoncer les conclusions, sous forme d’idées qui devront être explorées et discutées plus avant et dont le mérite est qu’elles ne sont pas coulées dans le béton. Il est aussi essentiel que ce processus soit accessible aux observateurs, médias, habitants pour donner à la charrette de conception la plus grande visibilité possible pour que chacun se sente concerné par le sujet et non exclu comme c’est souvent le cas chez nous. Et pourquoi finalement ne pas essayer aussi de faire envie ?

En conclusion je préciserai que mon objectif, en présentant ce sujet, est tout simplement d’ouvrir le débat, susciter un intérêt pour que cet outil puisse être repris dans nos régions, même s’il doit faire l’objet de quelques adaptations. Ainsi en nous inspirant de ce qui se pratique ailleurs, sans avoir à réinventer la roue, nous pourrons mieux intégrer les projets urbanistiques au sein de la population et ainsi gagner du temps, en faisant en sorte que les grands projets, comme celui de la Praille-Acacias-Vernets, puissent se réaliser dans des délais raisonnables et évoluer tout aussi rapidement pour répondre à nos besoins et ceux des générations futures.

Et pourquoi ne pas rêver un peu !

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 21:04

Si vous craignez d'être happé par un trou noir, voici quelques conseils pour en sortir:
Trou noir

D'abord vous munir de jolis petits trous blancs,
Si vous deviez un jour entrer dans un trou noir.
Vous verrez, en les semant, c'est assez troublant,
Mais très efficace pour retrouver l'espoir.



Partager cet article

Repost0
19 décembre 2006 2 19 /12 /décembre /2006 21:10
Hi everybody !

Genny vous invite à visiter son nouveau site web: www.g-delaunay.com

Elle vous regarde de l'intérieur d'un tableau dans sa "biographie"

Genny invite you to visit her reviewwed website: www.g-delaunay.com

She is watching you from inside a picture in her "biography".

And...

after this good new, I offer you a little story for the fun. Have a good reading.


The strange aircraft

It was just before Christmas, the Benjamin Franklin, the biggest aircraft carrier, was navigating in the North Pacific. One day, not a special day, but one like most of the days, no more no less; in short a routine day, there occurred a very strange event. I want to tell you, just how a witness told me, one night at the “White Fox Bar” in Inuvik.

Jim November was the chief of the BF gangway. He was on duty  the evening of December 24, 1989. All the aircrafts (after their mission) were getting back and landing, one by one, with a muffle noise on the carrier. At 8.30 pm, all the planes had landed, except one. John Googlegum’s aircraft was missing ! It was always the same thing with John and Jim thought that he might give him another, although last, warning. His explanations were always the same: “Sorry Sir, but just before arriving, I saw something strange and I wanted to see and check it.”

Jim was looking in the darkness of the sky and saw the lights of the plane. John’s aircraft landed at 9.07 pm. Jim was furious and decided to bawl out at this undisciplined boy. So he went to the plane quickly, when John came to a halt. But then he glanced into the cabin, his heart stopped. John wasn’t there !

In his place was sitting an old smiling man, with a beautiful white beard, dressed in red clothes. It was zany ! John thought he was dreaming. He was standing with his mouth wide open, unable to say one single word and suddenly he heard the sound of little bells, not far from him. Jim turned round and saw John landing in a fairytale sled, led by twelve beautiful reindeers. He went to his aircraft and helped Father Christmas to get out of it. “ How was it ?” said John, “Whahooouuu ! dramatic, fabulous, unbelievable, amazing, great and breathtaking thank you. Did you like my herd of reindeers ?” “I’ve always dreamed of leading a sled like yours, I’m very happy, thanks a lot and give Mother Christmas a big kiss. See you soon.” “Thanks my friend I won’t forget it, bye, I’m late and I’ve a lot of things to do, children are waiting me.” And as if nothing happened, Father Christmas disappeared in the holly night and John parked his plane, smiling and very happy.

“You know what” said Jim to me. “This story is true and you must believe me.” Yes I do, because I met Father Christmas last year when I was walking in a very deep forest in the Yukon county, he was lost and I gave him the right direction to go to Dawson City for giving presents at wise and nice children.

Moral of the story: If you want to be happy in your life, try to believe in Father Christmas and fairies and you will see life and people with other eyes.

YD/Geneva December 2006


JOYEUX NOEL ET BONNE ANNEE
HAPPY CHRISTMAS AND WONDERFUL NEW YEAR
Yves et Geneviève

 











Partager cet article

Repost0